Quelques notions pour bien construire son escalier en bois extérieur

La construction d’un escalier extérieur en bois n’est pas une tâche à prendre la la légère. Tout au contraire, il est souvent recommandé de faire appel à un professionnel, dans le cas où notre talent de bricoleur ne suffit pas. L’expérience pèse tout autant, puisque le choix du matériau adéquat et la prise des dimensions sont très importants, si ce n’est les clés d’une construction réussie. Voyons ensemble les types de bois à choisir pour mettre sur pied un escalier non seulement solide, mais aussi esthétiquement appréciable, avant de se pencher sur les étapes à suivre.

Quelques notions pour bien construire son escalier en bois extérieur

Source : Menuiserie-legall.com.

Quel matériau choisir pour son escalier :

 

  • Avant d’entamer la construction de son escalier en bois extérieur, il faut d’abord choisir le matériau le plus adapté à ce que nous voulions faire, à l’aspect sur lequel nous désirons se baser : la résistance, l’esthétique ou la longévité. Ainsi, nous retrouvons le sapin qui se distingue de par son prix abordable, l’érable, le hêtre et le frêne qui sont très connus pour leur résistance, et le chêne pour son authencité.

    • La première essence qu’est le sapin est le bois le plus utilisé pour construire les escaliers extérieurs. Outre son prix très abordable, le sapin est polyvalent. Le grand inconvénient réside dans sa courte longévité, puisqu’il vieillit et perd de sa résistance vite.

    • Les types de bois les plus chères que le sapin, mais les plus solides et durables à la fois sont le hêtre, le frêne et l’érable.

    • Le chêne, quant à lui, est le type de bois qui donne une touche originale et authentique à votre escalier, puisque c’est une essence très polyvalente, prestigieuse, dont la structure cellulaire lui donne certains avantages.

Outre ces types de bois, il nous est aussi possible d’utiliser des bois exotiques dont les caractéristiques varieraient entre esthétisme et solidité, tel le teck.

Astuces pour construire son escalier en bois extérieur :

 

  • Avant de construire notre escalier en bois, il va sans dire que nous devons le concevoir. Il faut déterminer la largeur, la profondeur des marches et leur nombre, ainsi que leur hauteur. Tout ceci selon la pente de l’escalier. Pendant la conception, il est préférable à titre d’exemple de prévoir une pente de 1 cm pour chaque marche, afin de permettre à l’eau de s’évacuer facilement.

    • La construction de l’escalier devrait s’effectuer en une période sèche, et généralement, il est conseillé d’éviter son utilisation pendant une semaine. Outre les marches à concevoir et à confectionner, il importe de bien choisir la rampe, et sa hauteur pour assurer la sécurité de tout le monde.

  • Le choix du matériau passé et la conception de l’escalier faîte, il est important d’entamer les travaux et de creuser une base solide sur le sol, en y plaçant du sable tassé, ou une couche de béton en atteignant 10 cm de hauteur. Une fois la base fixée, il nous est possible de s’occuper du limon et des marches, avant de se pencher sur la rambarde à installer.

En dépit de votre talent de bricoleur, faire appel à un professionnel ne doit pas être considéré comme une perte d’argent, mais comme un moyen fiable d’assurer la sécurité au sein de son habitat, celle de ses proches et de sa famille.

 

One thought on “Quelques notions pour bien construire son escalier en bois extérieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *