L’origine du grincement d’escalier en bois … et son remède

Le problème le plus courant, ennuyeux, dangereux et parfois frustrant chez tous les types d’escaliers reste le grincement qui survient à chaque montée et à chaque descente. Issu d’un défaut d’installation ou d’une dégradation du matériau qu’est le bois après de longues années, le grincement d’escalier peut se positionner à différents endroits, et n’importe quelle pièce peut être à son origine, variant ainsi la gravité d’un éventuel danger. Pour remédier à ce phénomène, plusieurs astuces sont à suivre. Analysons d’abord les causes du grincement d’escalier, avant de se pencher sur les solutions.

L’origine du grincement d’escalier ... et son remède

Source :

La localisation du grincement :

  • Pour ce faire, la méthode est bien trop simple. Il s’agit d’emprunter votre escalier en exerçant une pression forte, afin de déterminer la marche source du craquement, ou du grincement. Une fois la marche localisée, examinez la très attentivement en ne laissant rien de négligé, à savoir la base, la contremarche et les côtés.

    • A titre d’exemple, le grincement peut provenir des marches qui frottent aux emboîtement avec les contremarches, ou qui frottent au limon latéral.

Les meilleures astuces pour y remédier :

 

  • Pour régler rapidement et/ou proprement ce problème, il existe plusieurs manières de s’y prendre, avec chacune ses avantages et ses inconvénients. La première consiste à injecter un enduit à bois dans les interstices. Cette intervention a généralement un effet immédiat, tout comme la pose de cales, qui est assez réparatrice, mais à court terme.

  • Une autre manière de s’y prendre, beaucoup plus avantageuse en étant une précaution plus qu’une astuce, consiste en l’entretien du bois grinçant avec un produit écologique. Pour la plus grande majorité des types de bois, l’entretien régulier et attentif permet au matériau de bien se munir et de bénéficier d’une longue résistance.

Des astuces plus ou moins industrielles :

 

  • Outre la meilleure méthode qu’est l’entretien régulier et l’injection d’enduit à bois, il est souvent conseillé d’utiliser l’huile de lin bouillie, en la faisant pénétrer entre toutes les marches et contremarches de votre escalier. L’inconvénient se trouve être financier, puisque l’huile de lin est assez chère.

    • Alors, beaucoup de personnes préfèrent avoir un penchant pour le savon noir, produit d’entretien bénéficiant déjà d’huile de lin, en étant de cette manière efficace, dégraissant, détachant et surtout, non toxique.

  • D’ailleurs, cette solution de longue durée devrait compléter l’entretien régulier, épargnant à votre escalier en bois tous les éventuels grincement.

  • Une autre méthode tout autant adoptée, il s’agit du talc à saupoudrer sur les marches grinçantes. Considéré comme remède temporaire, le talc atténuera le grincement, nécessitant cependant un renouvellement régulier.

Pensez au grincement dès le début :

 

Pour éviter que votre escalier grince, il est très important d’anticiper le problème à son installation, si ce n’est pendant le choix du types de bois le plus approprié. En effet, certains types ont plus de résistance aux années et aux décennies sans aucun entretien, d’autres en nécessitent très régulièrement, avec des produits et des techniques tout à fait adaptées. Quant à l’installation, il est recommandé de consulter un professionnel, afin de savoir quels outils lors de la mise en place de votre escalier (vis, pointes têtes d’hommes … etc.).

 

 

One thought on “L’origine du grincement d’escalier en bois … et son remède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *